Nous avons crée le vestiaire de l’Homme conscient en vue de (ré) concilier écologie et style masculin.

Notre objectif est de revisiter des pièces intemporelles à l’aide de matières nobles, naturelles et écologiques.

Peu de gens le savent mais la mode est la deuxième industrie la plus polluante après le pétrole. Les grandes enseignes continuent impunément de faire fabriquer nos vêtements par des esclaves en Inde, en Chine ou aux Philippines pour des salaires à moins d'1$ de l'heure.

Nous ne voulons plus porter de vêtements saturés de pesticides et autres teintures interdites en Europe.

C'est en réponse à ces constats que nous avons lancé notre première pièce en novembre 2018 : la chemise écoresponsable en lin d’hiver.

La chemise est une pièce forte du dressing masculin mais les alternatives écologiques de qualité sont quasiment introuvables ; Dans 99 % des cas elles sont en coton conventionnel de plus ou moins bonne qualité. Or la filière coton est controversée et dans l’ensemble non durable.

Nous avons donc décidé de proposer des chemises qui allient style, écologie et qualité.

Notre ambition est de proposer des alternatives locales qui reposent sur l’économie circulaire.
Pour se faire nous utilisons le lin car nous pensons que c’est une matière qui fait sens au regard des préoccupations environnementales.

En effet, la fibre de lin pousse en France, elle est naturellement écologique puisqu’elle utilise très peu d’intrants chimiques (lorsqu’elle n’est pas bio) ; elle est également zéro OGM, zéro déchet, zéro irrigation quand le coton demande environ 5000 litres d’eau pour produire 1kg.

Le lin permet de drainer toute une activité économique dans les milieux ruraux et d’assurer une ressource pérenne pour les agriculteurs.

 

Malheureusement, bien que la France soit le premier producteur de lin au monde, 80 % de notre récolte part en Chine. La dernière filature française de lin a été délocalisée en Pologne.

C'est pourquoi, la quasi-totalité des chemises en lin vendues en France le sont avec un lin filé et tissé en Chine. Même la plupart des tisseurs italiens se fournissent en lin chinois. Une aberration.

Heureusement, il reste encore quelques tisseurs en Europe qui filent et tissent exclusivement au sein de l’UE.

Pour Histon Project, nous avons fait le choix d’utiliser des lins 100% européen, seule façon de réduire l’impact carbone, d’avoir des teintures certifiées et un droit du travail qui protège les employés.

Nous espérons que nos produits vous plairont et que nous pourront, ensemble, apporter notre pierre à l'édifice et rendre la mode plus durable.

 

Christophe, fondateur d'Histon Project